Visitez l’ ’Aérium d’Arès

Vous avez peut-être déjà visité la ville d’Arès, mais vous êtes vous déjà arrêté à l’ancien Aérium ? Situé sur la plage en plein milieu de pins et autres conifères, ce site chargé d’histoire est l’un des plus beaux du Bassin d’Arcachon. Situé à quelques centaines de mètres du Camping les Écureuils, n’hésitez pas à faire un petit détour pour découvrir ce lieu mythique d’Arès !

Une famille dévouée.

centre aerium Cette installation unique a été créée au début des années 1900 à la demande de Sophie Wallerstein. Son père, banquier et homme d’affaires habile, féru des théories des saint-simoniens, lui inculqua des valeurs morales et sociales. Possédant d’importantes ressources financières, il lui légua une partie de sa fortune à sa mort. Grâce à son riche héritage, dont elle reçu notamment le domaine d’Arès, elle put donc y implanter son fameux Aérium.

Les époux Wallerstein qui ont consacré leur vie à aider les autres ont notamment permis aux habitants d’Arès (et alentours) de bénéficier gratuitement de la maison de santé en plein centre du bourg. Généreuse et dévouée, Sophie n’hésita pas lors de la seconde guerre mondiale, et alors qu’elle était menacée à cause de ses origines juives, à donné la gestion de ses biens à La Croix Rouge Française.

Un site dédié aux enfants

aérium aresPossédant le domaine d’Arès et voulant aider les enfants, elle fit appel à un architecte de renom qui s’occupa de la construction de l’Aérium (Emmanuel Gonse). Il y érigea un bâtiment entièrement de plain-pied et pensé pour l’accueil des enfants avec notamment des chambres, un réfectoire, plusieurs dortoirs et différentes ailes pour leur bien-être. Le bâtiment d’environ 2000 m2 était implanté directement dans la végétation locale. Sophie Wallerstein fit également appel à un célèbre peintre du nom de Henri Marret pour ériger des fresques dans les parties communes du bâtiment afin d’égayer celui-ci. Le but recherché : faire que les enfants s’y sentent bien et puissent être soigné dans les meilleures conditions possibles.

Le soin marin comme ligne directrice

balade velo bassin arcachonÀ partir de 1913, l’Aérium accueillait des enfants de tout âge pour leur prodiguer des cures héliomarines. Tous âgés de moins de 18 ans (ils avaient de 3 ans à 17 ans) et provenant de milieux modestes, voire pauvres, ils étaient traités pour des maladies telles que le rachitisme ou l’anémie…

Les cures étaient composées de soins à base d’air marin, de soleil, de bains thermaux… L’Aérium fut également plébiscité pour soigner la Tuberculose qui faisait des ravages à l’époque.

Lors de son apogée, l’Aérium pouvait accueillir jusqu’à 130 enfants en même temps, divisé par classes d’âge : 70 enfants de 4 ans à 7 ans ; 30 garçons de 7 à 10 ans et enfin 30 filles de 7 à 16 ans. Il pouvait venir pour une cure de plusieurs semaines ou simplement passer une journée de soins au domaine.

Après avoir soigné de nombreux enfants malades entre 1913 et 1970, l’Aérium à fermé ses portes en 1971 faute d’enfants à soigner. Il a par la suite servi de centre aéré ou encore de séjour de vacances pour les enfants défavorisés, mais a du fermer définitivement car n’étant plus aux normes à la fin des années 80. Il a également été classé aux monuments historiques en mai 2000, mais est aujourd’hui malheureusement à l’abandon.